A ceux qui font des choses que je n’ose pas nommer,

Ceux qui s’aveuglent de haine et de désillusion,

Ceux qui meurent en tuant et tuent sans regarder,

Qui ont troqué leur âme contre une déraison….

A ceux-là qui pourtant sont de la même espèce,

Qui ne m’entendront pas, qui ne me liront pas,

Capables de tous crimes et de toutes rudesses,

Sanguinaires sourds et qui marchent au pas,

Je voudrais dire ceci :

  • Je rirai encore à m’en faire mal au bide.
  • Encore, j’aurai des rêves comme des océans.
  • Toujours, de tous plaisirs je serai avide,
  • Je fêterai toujours le désir et l’amant.
  • Et je mangerai, vorace, à la table des excès jusqu’à même oublier ce qu’est la satiété.

Et qu’importe qu’ils soient d’ici ou bien d’ailleurs :

Quand un cœur est si noir, c’est qu’il est déjà froid.

Et ce n’est pas la haine qui vaincra la terreur,

Amis : c’est l’amour que l’on se doit.


 

Rendez-vous sur Hellocoton !