9 trésors à glisser sous le sapin

L’année dernière, j’avais partagé avec vous ma liste de Noël un peu particulière, que vous pouvez retrouver  Je suis chanceuse, j’avais eu pas mal de ce que j’avais commandé! Mais le contexte était très différent. Cette année, je suis rentrée en Nouvelle-Calédonie (euh, on va finir par la savoir là, Ena!!) et c’est un Noël en famille et en été que je m’apprête à passer.

Festivités obligent, je vous ai préparé une petite liste. Ces 9 trésors à glisser sous le sapin sont pour moi des incontournables…

 

Les romans

Il y en a des romans que j’ai aimé viscéralement. Ces trois-là sont de ceux qui (entre autres, car le choix est cornélien) m’ont bouleversée, imprégnée, conquise définitivement. De ces romans que l’on lit et que l’on relit, et que l’on découvre un peu plus à chaque fois.

Kafka sur le rivage

Ceux qui me connaissent savent bien qu’Haruki Murakami est l’un de mes auteurs fétiches, peut-être mon préféré. Son dixième roman, Kafka sur le rivage, est mon favori. Un récit initiatique qui vous emporte loin de votre quotidien. L’histoire d’un adolescent qui s’enfuit de chez lui pour échapper à une prophétie et d’un vieil homme qui sait parler aux chats. De la poésie romancée, valse enivrante, savoureuse, à la fois violente et douce, qui est pour moi la signature de Murakami.

La conjuration des imbéciles

Lorsque ma mère m’a conseillé de lire ce livre, je devais avoir 17 ans, et je n’ai pas accroché tout de suite. J’ai lu quelques pages et puis je l’ai reposé pour ne l’ouvrir à nouveau que plusieurs années plus tard. Emerveillée par le style. Captivée par l’histoire. Enchantée par le personnage. Son auteur, John Kennedy Toole, s’est suicidé en 1969, désespéré de ne pas trouver d’éditeur pour son chef-d’oeuvre. Parce que oui, la conjuration des imbéciles, c’est une un pur délice. A déguster sans modération.

Les catilinaires.

Le troisième roman d’Amélie Nothomb est pour moi son meilleur, et de loin. Un couple de retraités qui réalise son rêve et se pose enfin dans une maison au fond des bois. Heureux. Sauf qu’ils ont un voisin qui s’installe chaque jour dans leur salon, un gros homme mutique dont la présence va finir par faire du quotidien du vieux couple un enfer. C’est noir, c’est drôle, c’est horrifiant.

 

 

 

 

 

 

 

Les livres éthiques

Vegan

Comment passer à côté du livre de recettes de Marie Laforêt? Impossible! C’est un classique du genre. Plus de 300 pages de cuisine végétalienne accessible, avec des petits plats et gourmandises franchement délicieux, des explications claires et bienveillantes et des photos superbes.

Antispéciste

J’avoue, je suis une fan absolue d’Aymeric Caron. Je vous avais déjà parlé de ce livre lorsque je l’avais lu dans cet article. Les arguments me semblent irréfutables, le style est clair et concis, Caron convainc assurément. Bon, en ce qui me concerne, c’est prêcher une convaincue mais je ne peux pas imaginer que l’on aille au bout d’Antispéciste sans le devenir (un peu…non?)

J’aime pas les côtelettes

Et puis, on pense à nos loulous. Et si le père Noël cette année leur offrait un joli conte, dans lequel un petit ogre refuse de manger de la viande? Mon p’tit mec a adoré, j’ai dû le lire au moins 65 soirs de suite!! On le connait par coeur tous les deux 🙂

 

 

 

 

La musique

Là, honnêtement, c’est juste que ces trois-là, je ne pourrais pas m’en passer…A un moment donné, il faut que je les écoute. Mais la musique, c’est comme les romans : il y a tellement de choix et tellement de talents….

Entre autres donc, les trois albums dont je ne pourrais jamais me défaire et qui sont chouettes à offrir :

Samedi soir à Beyrouth

Lavilliers sait écrire des chansons qui imprègnent l’âme. Cet album-là est merveilleux de précision, d’envolées, de rêves incandescents, de violence et d’amour. Il est incontournable pour qui aime la chanson française et les mots.

Wish you were here

Diamantesque.

Coup de gueule

Tiken Jah Fakoly, c’est le chanteur préféré de mon loulou de 6 ans et j’en suis pas peu fière!! Tiken est de ceux qui montrent le chemin avec leur voix, leur énergie, leurs textes. Il est beau, il est bon, il est impossible en l’écoutant de ne pas sentir sa conscience s’éveiller tout en ayant une furieuse envie de danser…

 

Et puis, un dixième pour la route…parce que Rimbaud est la définition de l’incontournable.

Et puis un onzième (et je m’arrête là!)…parce que Björk quoi.

 

 


Je vous souhaite de très joyeuses fêtes de fin d’année…et beaucoup de bonheur, de plaisir, de rires et de belles émotions.

Rendez-vous sur Hellocoton !