Cure de jus et smoothies : le grand nettoyage!

Il y a presque deux mois, j’ai fais une petite semaine “liquide”, inondant mon corps de feuilles broyées et de breuvages à base de légumes fermentés. J’en avais bien besoin après les fêtes! Dit comme ça, je conçois que ça donne pas vraiment envie et pourtant, une cure de jus est non seulement surmontable, mais peut même se révéler plutôt agréable. J’avoue que pendant ces 5 jours, j’ai glissé à l’occasion quelques bouts de salade à mâchouiller et 2 ou 3 carottes râpées, moments de faiblesse pendant lesquels mon fils attablé dévorait des frites, des nuggets de soja ou du riz (vous ais-je déjà parlé de mon immense amour pour le riz?)  Autrement, je me suis contentée le reste du temps, et ce pendant 5 jours, de jus et de smoothie verts.

Pourquoi une cure?

Les jus de légumes, et notamment les jus verts, sont un véritable trésor pour nos chères petites cellules. Le vert est synonyme de chlorophylle (non, votre chewing-gum ne suffit pas) et cette dernière, dont la structure chimique est très proche de celle du sang, nous est vraiment bienfaisante : elle entraîne une élévation de la production de globules rouges (et donc très utile en cas d’anémie), mais aussi des globules blancs,  nettoie le système digestif, stimule le renouvellement cellulaire (en environ 7 ans, quasiment toutes les cellules de notre corps se renouvellent).

Les jus verts équilibrent le PH et apportent quantité de vitamines, minéraux, protéines, enzymes, et fortifient le système immunitaire. Et comme les fibres sont absentes des jus, le travail de digestion est considérablement facilité.

C’est la différence avec les smoothies, qui eux sont pleins de fibres. Mais la structure de la cellulose étant broyée pendant le mélange, celles-ci sont plus faciles à digérer et à assimiler. Les smoothies sont aussi pleins de vitamines et d’antioxydants et participent à la désacidification du corps.

Une cure de jus et/ou de smoothies est idéale après une période d’excès, comme les fêtes par exemple, et lors d’un changement de saison (le début du printemps est tout indiqué).

Pendant 5 jours, j’ai donc bu 3 ou 4 verres de jus et 2 ou 3 smoothies par jour…Parfois un peu plus, j’ai écouté mon corps et bu lorsque la faim se faisait sentir (plus les 2 premiers jours qu’ensuite…).

Des jus,

Malheureusement, je n’ai pas d’extracteur de jus. Bientôt…(espoir, quand tu nous tiens!) Mais j’ai un bon blender, c’est la raison pour laquelle j’ai alterné jus, achetés dans le commerce donc, et smoothies faits maison. Et aussi parce que j’ai vraiment pris goût aux smoothies, que je consomme plusieurs fois par semaine.

J’ai opté pour les jus Voelkel pour plusieurs raisons. D’abord, ils sont lacto-fermentés, ce qui permet aux légumes de conserver leurs enzymes. La lacto-fermentation potentialise la vitamine C déjà présente dans l’aliment, elle régénère la flore intestinale et par là augmente l’immunité. Ils sont aussi produits en agriculture biodynamiques, labellisés commerce équitable et facilement trouvables en magasin bio. J’en ai acheté un carton, spécialement créé pour une cure d’ailleurs, qui contenait plusieurs bouteilles : betterave (mon préféré), mélange de légumes, carottes, choucroute (là c’est chaud, j’avoue, mais très étrangement, mon fils adore!)…

Des smoothies

La seule règle que je me fixe c’est grosso modo 2/3 de feuilles 1/3 de fruits.

J’aime bien le chou kale, une bombe de vitamines (A, K, C, B6, B1, B2, B3) de minéraux (manganèse, calcium, potassium, cuivre, magnésium, fer) et d’antioxydants (quercétine,
kaempférol), les feuilles d’épinards, excellentes pour
la santé cardiovasculaire et riches en magnésium et en antioxydants (vitamines C, E, provitamine A, lutéïne), et le persil plat, ce que je préfère dans un smoothie (j’en mets tout un bouquet) qui est aussi bourré de minéraux (calcium, fer, phosphore, soufre) et protecteur (grâce notamment à la myristicine).

 

Pour les fruits, en hiver, c’est beaucoup de pommes, un peu de bananes et des baies surgelées, notamment les myrtilles et les framboises. Les myrtilles donnent au smoothie une magnifique couleur…noire!

 

 

 

Et des petits plus…

Ce n’est certes pas une obligation, mais personnellement j’aime booster mes jus et mes smoothies avec des poudres magiques…comme des algues et de l’herbe de blé (de blé, j’ai dit!).

La chorella, par exemple, est une algue au fort pouvoir détoxifiant et elle est exceptionnellement riche en chlorophylle : regain d’énergie, restauration de l’équilibre acido-basique, propriétés anti-cancéreuses, régularisation des fonctions digestives, meilleure immunité…Associez-y la spiruline, une micro-algue super riche en protéines, en fer et en béta-carotène, parfaite pour les sportifs et les personnes fatiguées, vous avez là une association du tonnerre.

Et si, par-dessus le marché, vous ajoutez un peu d’herbe de blé, puissant tonique qui purifie le sang, nettoie les organes et stimule le métabolisme, vous renversez carrément le processus de vieillissement 🙂 (bon d’accord, presque….)

En général, j’achète un mix de ces trois cadeaux de la nature…

 

spiruline chorella

 

En clair…

Notre mode de vie nous expose à de nombreux polluants, qu’ils soient dans notre nourriture, dans l’air qu’on respire, dans le bruit environnant, et notre organisme produit lui-même des toxines. Celles-ci sont naturellement éliminées, mais parfois le surplus s’installe avec les excès, le stress, la fatigue, les traitements médicamenteux…

Faire une cure de jus et/ou de smoothies c’est nettoyer son organisme, se détoxifier en permettant l’élimination de ces toxines. Souvent, on perd un peu de poids au passage mais ce n’est pas le but premier.

On peut ressentir certains symptômes liés à cette détox : malaises, mal de tête, diarrhées, boutons, fatigue (oui, c’est glam) C’est donc préférable de choisir une période de calme pour une cure, de boire beaucoup d’eau pour aider votre corps à éliminer tout ça, et de vous reposer. Le corps étant intimement lié au mental, on peut aussi vivre quelques montagnes russes émotionnelles.

Lorsque vous serez presque tout(e) neuf (ve) au bout de quelques jours (ça peut être moins que 5, même 1 jour c’est déjà super), vous vous sentirez normalement revigoré(e), en pleine forme, légèr(e), avec une peau lumineuse, un sommeil plus réparateur et super optimiste!

Avant la cure, allégez progressivement vos repas et abandonnez les excitants et mauvaises habitudes (café, thé, tabac, alcool…). Au sortir de la cure, ne vous jetez pas sur le premier hamburger qui passe, reprenez doucement une alimentation solide avec des légumes et des fruits le 1er jour, puis légumineuses et céréales petit à petit…

Les personnes qui ont un trouble de l’alimentation, une maladie chronique ou cardiaque et les femmes
enceintes ou allaitantes, ne devraient pas se lancer dans une cure. Dans tous les cas, mieux vaut s’écouter, être bienveillant envers soi-même et préserver sa santé au quotidien.

 

 


Et vous, avez-vous déjà fait une cure de jus? Etes-vous tenté(e)? Dites-moi tout 🙂

Rendez-vous sur Hellocoton !