J’aime chanter. J’aime sentir les mots vibrer, envahir l’espace, et les vibrations se libérer comme autant d’émotions qui s’évadent. Nul besoin d’être chanteur, ou même de chanter juste, pour profiter des bienfaits du chant. Presque tout le monde chante naturellement, comme instinctivement. Le plus souvent bien à l’abri des regards…et des oreilles! Parents, nous sommes attendris et fiers d’entendre nos loulous gazouiller leurs premières comptines et c’est avec des chansons douces que nous les endormons. Notre voix est unique et reflète à la fois notre vécu et nos émotions présentes.. Elle est le reflet de notre âme.

Concert Enaëlle et JP

Chanter pour être…

Comme la musique qui fait partie de nos vies, chanter parait essentiel.

Mais pourquoi chanter?

Pour le plaisir d’abord, évidemment. Mais, au-delà de ce que l’on peut exprimer par le biais de la chanson, d’où vient ce plaisir? Il est physique déjà. Car oui, chanter, c’est du sport!! Tout le corps est sollicité par le chant : les cordes vocales, bien sûr, qui sont des muscles, et dont la détente apaise inévitablement les tensions, les zygomatiques, ces muscles faciaux, dont l’exercice va aider à conserver la tonicité du visage, et les muscles profonds du tronc, abdominaux, diaphragme et muscles du dos. Mais chanter travaille surtout le souffle et approfondit la respiration. Et respirer, c’est une des clés de la sérénité. Bien respirer, c’est aider à maintenir un bien-être physique et mental, cela dynamise le corps, renforce les défenses immunitaires, soulage les tensions et contractures musculaires, apaise l’esprit, aide à la concentration et à la maîtrise des émotions…Mais l’art de la respiration mérite un article à part entière, j’y reviendrai plus tard!

Chanter libère, défoule, canalise l’énergie, aide à prendre confiance en soi. En fait, chanter a tellement de bienfaits physiques et émotionnels que c’est une véritable méthode thérapeutique.

La thérapie vocale.

On peut trouver un mieux-être avec sa voix.

“La voix induit des états émotionnels qui sont autant de révélateurs de ce qui n’a pas été réglé en nous et qui se manifestent par une dyshmarmonie, une tension, un signal d’appel du corps” (La voix qui guérit, P. Barraqué)

Nombre de troubles peuvent être soulagés par le chant thérapeutique : fatigue chronique, mal de dos, problèmes digestifs, dépression…Le pouvoir libérateur de la voix est réel et certains sons ont des facultés curatives bien définies. Comme le….

  • O : pour donner une nouvelle direction à sa vie. Voyelle de transformation, le O résonne dans le visage et particulièrement au niveau du sixième chakra, entre les sourcils.
  • I : pour s’ouvrir au monde. C’est un son qui favorise la montée des énergies jusqu’au coeur et dont la résonance est ressentie dans toute la zone cardio-pulmonaire.
  • A : pour mieux communiquer. Le A induit le calme, la paix. C’est une voyelle qui résonne au niveau de la gorge et régularise la thyroïde, agit sur les blocages et rétablit l’expression.

Certaines syllabes et combinaisons de syllabes permettent de se relaxer plus facilement, de se régénérer, de s’incarner davantage…

Le yoga de la voix utilise des techniques vocales de la musique classique Indienne afin de se recentrer. Les mantras et la concentration induisent un relâchement, un apaisement, un recentrage intérieur extrêmement bénéfiques.

Le chant prénatal.

Pour ma préparation à l’accouchement, j’ai choisi tout naturellement le chant prénatal. De par le travail du souffle, le chant effectue un massage doux, permet de mieux prendre conscience de son corps, de s’ancrer, de détendre la ceinture abdominale, le périnée, il fait donc physiquement du bien. Les sons aigus soulagent des tensions, les graves relaxent. Chanter établit aussi et surtout une communication spéciale avec le petit être qui grandit en vous. Le mien s’agitait et manifestait sa présence lors de certaines notes (les graves essentiellement) et je sentais très nettement qu’il préférait une chanson entre toutes. C’est d’ailleurs celle-là que je lui ai chantée pour le bercer chaque jour dès sa naissance, qui le calmait aussitôt, et il m’arrive encore de le faire aujourd’hui. Dès 6 semaines, le bébé reçoit les stimulations sonores via la peau, et vers 5 mois de grossesse, ses oreilles prennent le relais. Emotion, douceur, bien-être, confiance…le chant est propice au développement du bébé, qu’il soit encore dans le ventre de sa mère ou déjà né.


 

“Tant que sur la terre il restera un homme pour chanter, il nous sera encore permis d’espérer” (G. Celaya, Paix et harmonie)

Que ce soit dans une chorale, seul à la maison, au karaoké, sur scène ou sur les chemins, pour se sentir vibrer, parce que les mots nous touchent, parce que la mélodie nous emporte ou pour endormir un enfant, laissons-nous chanter et amener ainsi dans nos vies un souffle de liberté, de légèreté, d’ivresse, d’énergie, de réconfort ou de rêve…


 

 

Pour aller plus loin:

  • La Voix, source d’énergie, d’équilibre et de vie – Francine-Emilie LAURENT, Guy Trédaniel Editeur
  • La Voix qui guérit – Philippe BARRAQUE, Jouvence Editions
  • Libérer sa voix – Mireille MARIE, F.B.V
  • Le Yoga de la voix – Catherine MANGANO, Broché

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !