Les vertus de la Marijuana

La Marijuana est une plante vraiment très intéressante. C’est l’une des plus anciennes cultivées par l’homme. Et pourtant, elle reste mystérieuse. Comment a-t-elle évolué? Et déjà, d’où vient-elle? Combien y’a-t-il d’espèces de cannabis? L’une des raisons principales de cette ignorance vient de son illégalité et de la pensée assez commune selon laquelle qui commence à consommer du cannabis se dirigera très certainement vers des drogues plus dures. Jusqu’ici, la marijuana n’était pas étudiée à sa juste valeur, parce que peu de scientifiques étaient prêts à prendre le risque de le faire.

Elle est la substance illégale la plus consommée : 42% des Français entre 18 et 64 ans ont déjà fumé un joint, 44% pensent que son interdiction est une atteinte à la liberté. Le THC (tétrahydrocannabinol) qu’elle contient produit sur le cerveau un état hallucinatoire, provoque des fous rires et amplifie les sensations. C’est ce même composé qui peut aussi aggraver les symptômes de dépression et déclencher des crises de panique.

Mais le cannabis contient également d’autres principes actifs, dont le CBD (cannabidiol), qui n’exerce aucun effet psychoactif et se révèle très utile, voire précieux dans certains cas, en usage médicamenteux.

Une plante d’une grande richesse…

Le chanvre est une plante  à grand rendement énergétique, qui pousse avec facilité et renouvelle les sols. Il fournit des fibres d’une qualité inégalée et pourrait avoir un impact très important sur l’agriculture, les biocarburants et…la médecine. Personnellement, je consomme régulièrement de l’huile de chanvre, très concentrée en antioxydants et en vitamines, et des graines de chanvre, ultraprotéinées et pleines d’oméga-3. L’huile de CBD, issue du chanvre, est riche en cannabinoïde et se trouve être un excellent antioxydant. Elle révèle de nombreuses vertus, notamment celle d’agir en tant qu’anti-douleur naturel, au même titre que les opioïdes.

On sait, plus personne n’en doute, que la marijuana peut supprimer les nausées, améliorer le sommeil, relancer l’appétit et a un effet analgésique. Plusieurs études ont démontré que le CBD permet la détente de l’esprit et réduit les attaques de panique. Le CBD, au même titre que les cannabinoïdes produits par notre corps, a la capacité de protéger notre cerveau en chassant les mauvais souvenirs, en aidant à oublier les traumatismes et aversions nocifs à notre santé mentale.

Si la consommation récréative de cannabis est toujours interdite en France, son usage médical est de nouveau autorisé, depuis le 5 juin 2013.

Des applications thérapeutiques multiples…

On peut trouver une grande quantité de témoignages louant les bienfaits thérapeutiques du cannabis: effet analgésique et myorelaxant, anti-nausée et anti-vomitif, anti-dépressif, anti-démangeaisons…Certains de ces bénéfices n’ont pas encore été validés scientifiquement, mais d’autres ont fait l’objet d’études cliniques. On peut trouver énormément d’informations sur le site de l’association Internationale du cannabis médicinal.

Cancer

Le biochimiste Manuel Guzman qui étudie le cannabis depuis une vingtaine d’années, a établi qu’un cocktail de THC, de CBD et de  témozolomide, un médicament anti-cancéreux,  attaque les cellules cancéreuses du cerveau, en les forçant à s’auto-détruire et en empêchant leur prolifération.

La marijuana aide également à lutter contre les effets secondaires de la chimiothérapie : nausées, vomissements, perte d’appétit… Une version de synthèse d’une substance présente dans la marijuana est d’ailleurs utilisée pour freiner la perte de poids et améliorer l’appétit des malades atteints du sida.

Sclérose en plaques

Depuis janvier 2014, le spray buccal sativex est autorisé à la vente en France. Ce médiament à base de cannabis est destiné à soulager les malades atteints de sclérose en plaques. Il soulage la douleur et les spasmes musculaires.

Epilepsie.

Colorado Springs est devenu le refuge de centaine de familles ayant des enfants atteints d’épilepsie, là où un traitement à base d’huile essentielle d’une variété de cannabis, la Charlotte’s Web, contenant plus de CBD que de THC, est produit et légal. Beaucoup témoignent de l’espacement des crises (passant parfois de 300 crises par jour à 1 ou 2). Elizabeth Thiele, une pédoneurologue à Boston, qui codirige une étude sur un traitement à base de CBD pour les épilepsies infantiles réfractaires, parle de résultats extrêmements encourageants et se dit impressionnée, ayant pu observer chez certains enfants une disparition complète des crises sur plusieurs mois.

Glaucome

Plusieurs études ont établi que le cannabis réduit la pression occulaire de 25 à 30% en moyenne. Des chercheurs mettent actuellement au point un traitement imitant cette propriété, sans les effets secondaires du cannabis.

 

 

Il y a de nombreux autres témoignages positifs sur l’utilisation du cannabis à des fins thérapeutiques : inflammations et allergies, syndrome de la Tourette, maladie d’Alzheimer, hyperactivité, asthmes, polyarthrite rhumatoïde…

Israël conduit actuellement l’un des programmes d’études médicales les plus poussés sur la marijuana, cette plante utilisée par les Chinois comme remède il y a des milliers d’années et qui n’a pas encore livré tous ses secrets..


Sources :

http://cannabis-med.org

Observatoire Français des drogues et des toxicomanies.

National Geographic “Marijuana, un super-médicament”, juin 2015.


 

Rendez-vous sur Hellocoton !