Son regard

son regard

Un regard plus expressif qu’un hurlement de loup,

D’un noir vivace et tendre, rempli de désirs flous

Accrochés à ses paupières comme en désespérance :

J’ai dû mentir hier, rejetant l’insouciance.

Il connait l’autre monde, où les travers sont morts…

A-t-il entr’aperçu au creux de mes remords

Quelque lâcheté enfouie sous l’ultime vérité?

Ai-je baissé mon visage aux traits graves et tirés

Sous la belle fixité de ses prunelles étranges?

Il me semble : mes lèvres ont trop tremblé que les aveux dérangent.

Je suis, murmura-t-il, de l’infini éternel, la spirale d’un temps qui ne s’écoule jamais.

Chasse de tes sommeils les rancœurs grisâtres, toujours et désormais.

Sa voix, profonde et sobre, est une brume de songes.

Ai-je souffert là l’opprobre qui lentement mon âme ronge?

Je ne sais : son regard est le sceau de mon attachement

A lui.

J’ai suivi en aveugle sur le long cheminement

De la vie.

Rendez-vous sur Hellocoton !